La Banque Nationale de Belgique l’a confirmé dans son dernier rapport. La croissance en Belgique est en hausse. C’est le fruit de la hausse de la consommation, due à l’augmentation du pouvoir d’achat initiée grâce au tax shift.

L’Institut des Comptes nationaux confirme ces bons résultats. 

Une croissance en hausse

  • En 2017, la croissance du PIB de la zone euro s’établirait, pour la deuxième année consécutive, à 1,7 %. Elle ne ralentirait que très légèrement en 2018 (1,6 %).
  • La croissance de l’économie belge a été soutenue au quatrième trimestre de 2016 et s’est encore intensifiée au premier trimestre de 2017.
  • La conjoncture devrait évoluer favorablement au cours des prochains trimestres, grâce à la dynamique de la demande intérieure. À cet égard, la consommation des particuliers et les investissements des entreprises jouent un véritable rôle moteur. Ainsi, la croissance économique grimperait, sur base annuelle, de 1,2 % en 2016 à 1,6 % en 2017 et se maintiendrait à 1,6 % en 2018.

L’emploi en hausse

  • L’emploi intérieur a crû de 1,3 % l’an dernier (ce qui représente une création nette de 59 000 emplois) sous l’effet notamment des mesures de réduction du coût du travail. Ces mesures auraient encore un impact positif sur l’emploi cette année. Elles soutiendraient l’intensité en main-d’œuvre de l’activité du secteur marchand.
  • Porté également par l’accélération de la croissance économique, l’emploi progresserait de 1,2 % en 2017 et 1,0% en 2018. cela représente, cumulativement pour les deux années, une création nette de quelque 105 000 unités.
  • En dépit de la croissance de la population active, le nombre de chômeurs continuerait de reculer, et ce à hauteur de 56 000 unités sur l’ensemble de la période 2017-2018.
Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus