Le président du MR Olivier Chastel souhaite une solution globale rapide dans le dossier de la restructuration de Carrefour. « Un projet d’accord social sera présenté demain. Il respecte l’accord interprofessionnel. Le Conseil National du Travail a en effet validé le fait que les entreprises reconnues en difficultés ou en restructuration puissent bénéficier du système de régime de chômage avec complément d’entreprise à partir de 56 ans pour les années 2017 et 2018 ».

Le président du MR rappelle que le régime de chômage avec complément d’entreprise (RCC) entraîne certaines obligations pour les travailleurs concernés. « Chaque travailleur en RCC est soumis à un régime de disponibilité adaptée. Cela l’oblige à rester inscrit comme demandeur d’emploi et à accepter toute formation ou offre d’emploi convenable. Les travailleurs qui exercent un métier actuellement en pénurie ont donc de grandes chances de retrouver un emploi ».

Olivier Chastel invite les différents intervenants du dossier à la sérénité dans l’intérêt des travailleurs inquiets pour leur avenir et celui de leurs familles.

20 bons chiffres du gouvernement fédéral
Découvrir
20 bons chiffres du gouvernement fédéral
Découvrir