Le Samusocial est plus choquant que Publifin vu la dimension symbolique. Cela met donc en cause la bonne gouvernance bruxelloise !

Rappel du contexte

Le Samusocial de Bruxelles est une ASBL créée en 1999, notamment par Yvan Mayeur. Cet organisme soutient les sans-abri de la Ville en leur offrant une aide d’urgence.

Le 31 mai 2017, un député bruxellois Ecolo dénonce le manque de transparence concernant la rémunération de membres du conseil d’administration de l’ASBL. Le lendemain, sous la pression médiatique, les responsables du Samusocial finissent par s’expliquer sur les jetons de présence attribués aux membres du CA et du bureau. C’est ainsi qu’en 2016, la rémunération des administrateurs représente près de 60 000 euros. Le montant des rémunérations versées aux administrateurs, dont la présidente du CPAS de Bruxelles Pascale Pereïta et le bourgmestre Yvan Mayeur, provoque un scandale. Les deux protagonistes finiront d’ailleurs par démissionner. Le Parlement bruxellois met en place une commission d’enquête parlementaire.

 

Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus