L’Agence du Numérique a publié son baromètre citoyens 2019 qui mesure les niveaux d’équipement et d’usage numériques par les Wallons. Ceux-ci sont le plus souvent en nette progression.

Le baromètre 2019 propose également une étude inédite sur les compétences numériques et propose un véritable indicateur de maturité numérique des citoyens en Wallonie. Cette étude permet de préciser les contours réels de la fracture numérique et donc publics cibles qui doivent faire l’objet d’une attention particulière dans le cadre des politiques d’inclusion numérique pour tous, priorité du Gouvernement wallon dans le cadre de la stratégie Digital Wallonia.

Le baromètre complet et l’infographie sont sur : https://www.digitalwallonia.be/fr/publications/citoyens2019

Equipements et usages

Globalement les ménages wallons sont toujours plus équipés et plus connectés :

 

  • 84% (+6) des ménages disposent aujourd’hui d’un ordinateur fixe ou portable,
  • 55% (+10) possèdent une tablette tactile,
  • 75% (+19) des citoyens wallons de 15 ans et plus disposent d’un smartphone.

 

90% (+9) des ménages, soit 89% (+7) des citoyens, ont accès à Internet au domicile. Dans le même temps, les connexions WiFi dans les espaces publics ou commerciaux sont également en nette augmentation puisqu’elles sont dorénavant utilisées par 50% des citoyens (+22).

 

La fracture numérique d’accès à Internet régresse donc et ne concerne plus que 11% des citoyens.

 

Les usages d’Internet sont eux-aussi en hausse assez sensible : 82% (+9) des Wallons utilisent Internet tous les jours.

 

Les usages d’Internet s’intensifient et se diversifient au sein de toutes les catégories de population. Pour les Wallons, Internet sert principalement à communiquer, à s’informer et à commander ou consommer des biens et des services.

67% des citoyens sont présents sur au moins un réseau social, dont 95% sur Facebook. Les messageries instantanées sont aussi en très forte progression avec 67% (+19) d’utilisateurs. La très forte progression des smartphones n’y est évidemment pas étrangère.

E-Commerce

L’e-commerce  est toujours plus populaire auprès de Wallons :

 

  • 61% (+7) des Wallons de 15 ans et plus ont acheté en ligne au cours de l’année,
  • 66% (+6) ont utilisé Internet pour s’informer avant un achat,
  • 44% (+8) ont utilisé des comparateurs de prix.

 

Les acheteurs se disent presque unanimement (97%) satisfaits de leurs achats électroniques qui sont bien sûr très divers. Seulement 30% des Wallons se préoccupent d’acheter sur des sites belges. La sécurisation des paiements et la réputation des sites d’e-commerce sont des critères bien plus déterminants de leur choix.

 

Enfin, 57% des Wallons profitent des nouveaux modes de consommation via les plateformes en ligne (Aibnb, Uber, Trivago, etc.).

E-gouvernement

La fréquentation des sites d’administrations est aussi en hausse : 64% (+10) des citoyens ont visité des sites web du secteur public au cours de l’année, principalement pour des recherches d’informations (57%), mais aussi pour y réaliser des démarches administratives dématérialisées (29%).

Compétences et fracture numériques

Parallèlement à ces indicateurs très largement positifs, l’AdN a donc mesuré comment les citoyens wallons évaluent leurs compétences numériques, c’est-à-dire leur capacité à réaliser un certain nombre de tâches et usages numériques :

 

  • 76% de la population active considère que ses compétences numériques sont suffisantes,
  • 24% des Wallons se disent demandeurs de formations au numérique.

 

L’AdN propose désormais une véritable un indicateur de maturité numérique intégrant le sentiment de compétence et la diversité des usages Internet. Celui-ci montre que :

 

  • 20% des citoyens (15 ans et plus) est clairement en situation de fracture numérique,
  • 14% n’ont qu’une maturité restreinte qui les met potentiellement en situation d’usagers faibles dans le contexte de la société numérique

Conclusions et recommandations

L’AdN insiste sur la nécessité d’agir concrètement pour faciliter l’acquisition et le maintien des compétences numériques dans toutes les catégories de la population, particulièrement au niveau de l’école, durant la vie active et après la retraite.

 

Cette priorité s’intègre dans le thème “Compétences numériques” de la stratégie Digital Wallonia que le Gouvernement wallon souhaite poursuivre et intensifier, notamment dans le domaine spécifique de la lutte contre la fracture numérique.

 

Au-delà de l’évidente question d’équité entre tous les citoyens, les actions d’inclusion numérique s’inscrivent également dans la perspective du développement économique et social de la Wallonie, et du bien-être de tous ses citoyens. Elles offrent en outre des perspectives pour le développement de nouveaux services, par exemple dans le domaine de la silver economy.

 

 

Willy Borsus : « Ce Baromètre indique clairement une tendance positive en Wallonie. Le numérique fait dorénavant presque partie intégrante du quotidien de nos concitoyens. Nous devons donc travailler en ce sens et faciliter davantage l’accès à la connectivité, à l’information, à la donnée, à faciliter les démarches administratives… A nous de réinventer la Wallonie de demain et d’en faire un territoire ultra-connecté au service de la population ! »