Le MR avait réclamé des auditions de représentants de la direction des éditions Vers l’Avenir au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, voulant ainsi faire la lumière sur l’existence d’une liste noire de journalistes à écarter et le lock-out empêchant les journalistes d’utiliser leurs outils de travail et par là-même la parution des journaux.

Si PS et Ecolo rejoignent finalement le MR sur une telle demande, le cdH s’y refuse catégoriquement. Pour le cdH, la seule manière d’accepter de telles auditions est qu’elles s’inscrivent dans un contexte conjoint aux parlements de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Wallon.

Le Groupe MR déplore ce refus du cdH qui, en noyant ainsi le poisson, empêche de faire la lumière sur la question fondamentale de liberté de la presse !

Le MR réitère donc sa demande d’organiser des auditions à la Fédération Wallonie-Bruxelles car, ayant les médias dans ses compétences, elle est tout à fait en droit d’organiser seule ces auditions.