Conscient des valeurs de notre agriculture, de la haute qualité de ses produits et de son rôle fondamental au sein de nos campagnes, le MR se trouve du côté des agriculteurs et s’engage à soutenir ce secteur économique à part entière. Garantir une agriculture de qualité est un enjeu économique, alimentaire, et environnemental pour notre pays.

10 propositions concrètes

  • Un revenu correct pour nos agriculteurs
  • Assurer la pérennité du modèle agricole de type familial
  • Encourager les circuits courts
  • L’AFSCA au service des petits producteurs
  • Des alternatives aux pesticides
  • Inscrire l’agriculture dans une logique d’économie circulaire
  • Protéger notre biodiversité et nos pollinisateurs
  • Promouvoir l’image de l’agriculture
  • L’énergie renouvelable comme nouvelle production agricole
  • Un soutien à l’agriculture urbaine
Assurer la pérennité du modèle agricole de type familial

La préservation de notre modèle d’agriculture de type familial est une priorité du MR. Nous voulons simplifier la législation wallonne relative à l’installation et aux investissements pour le secteur agricole, notamment pour l’accès aux terres, tout en luttant contre les retards de paiement et en installant un guichet unique spécialisé dans l’administration agricole. Nous voulons aussi encourager le recours à des conseillers financiers et à des experts juridiques pour régler les questions relatives au patrimoine familial.

Des alternatives aux pesticides

Le MR propose de mettre en place un service gratuit de conseil indépendant sur l’utilisation des pesticides aux agriculteurs. Cela permettra à l’agriculteur de confirmer et valider la proposition faite par le négociant, ou pas, et ainsi d’objectiver les dépenses pour un poste coûts important. De manière générale, le MR souhaite développer activement la recherche d’alternatives, viables économiquement, comme les biopesticides.

Encourager les circuits courts

Le MR veut promouvoir les appellations de qualité et les produits agricoles avec un renforcement de la communication pour notre production. Nous voulons renforcer la coopération entre producteurs locaux avec une aide à l’installation ou au renforcement de groupements de producteurs. Le MR veut soutenir la création d’une application mobile permettant de localiser les producteurs locaux autour de soi et mettre en place une aide pour les producteurs locaux afin d’acheminer leurs produits vers les consommateurs.

Inscrire l’agriculture dans une logique d’économie circulaire

Pour inscrire l’agriculture dans une logique d’économie circulaire, le MR propose de promouvoir les pratiques agricoles réduisant les émissions de polluants atmosphériques et de gaz à effet de serre et promouvoir les pratiques de protection des sols qui permettent d’augmenter le captage de carbone et le retour au sol des éléments nutritifs. Le MR est convaincu que la bioéconomie et les bioénergies sont créatrices d’opportunité en terme d’emploi.

L’AFSCA au service des petits producteurs

L’AFSCA, au-delà de son rôle de contrôleur, doit davantage encore être à l’écoute des opérateurs, et en premier lieu, des producteurs. Le MR souhaite que les contrôles réalisés par différentes autorités administratives puissent avoir lieu en même temps. Pour améliorer l’information du consommateur, le MR souhaite que l’AFSCA mette en avant la qualité de la production belge, par exemple via la mention de l’origine de la viande sur l’étiquetage. Le MR souhaite doter l’Agence de nouveaux outils afin de mieux détecter les fraudes qui nuisent à un secteur agricole pourtant très bon élève.

Un revenu correct pour nos agriculteurs

Le MR souhaite que le budget de la PAC soit le plus conséquent possible afin de mettre en œuvre des mesures fortes en faveur des agriculteurs. Nous voulons une politique d’installation qui garantisse le renouvellement des générations agricoles. Nous souhaitons également des mesures de soutien des marchés et des outils de gestion des risques afin de pouvoir prévenir et réagir rapidement lors de crises et aussi d’aléas climatiques et sanitaires. Le MR veut réduire le fardeau administratif des agriculteurs et augmenter la flexibilité des mesures d’aides.

Un soutien à l’agriculture urbaine

L’agriculture urbaine, en pleine expansion, est un formidable moyen pour ramener de la nature dans les villes. Financer ces projets innovants contribue au bon aménagement du territoire et au développement d’une alimentation contrôlée. Le MR entend soutenir ces initiatives agro-urbaines à l’aide d’incitants logistiques et économiques pour qu’elles puissent se multiplier et ainsi augmenter l’envie d’entreprendre.

Protéger notre biodiversité et nos pollinisateurs

Le MR s’engage à soutenir l’installation de ruches, à encourager la formation d’apiculteur et à lutter contre les espèces envahissantes qui nuisent à notre écosystème. Les abeilles et les pollinisateurs assurent l’équilibre de notre agriculture. Leur travail de pollinisation joue un rôle important dans la productivité de nombreuses cultures et pour la préservation de la biodiversité.

Promouvoir l’image de l’agriculture

Le MR veut lutter contre l’« agri-bashing », notamment via une politique dynamique de promotion de nos produits à travers l’APAQ-W, des actions de découverte de nos fermes, la diffusion de la fixation des prix agricoles par les commerces, le renforcement de la présence numérique des agriculteurs, etc.

L’énergie renouvelable comme nouvelle production agricole

Le MR propose de promouvoir la biométhanisation pour une meilleure gestion des déchets, de soutenir les agriculteurs produisant de l’énergie de façon significative pouvant alimenter un réseau local (village, hameau, entreprise, etc.), et d’octroyer des aides pour les exploitations agricoles désireuses d’investir dans le renouvelable. Le tout avec un nouveau statut complémentaire de producteur d’énergie.

Découvrez l’entièreté de nos programmes

36910
C’est le nombre d’exploitations agricoles présentes en Belgique en 2016. Pour la seule Wallonie, ce nombre est de 12.950.
1625
En Wallonie il y a 1625 fermes certifiées bio. Cela correspond à 13% des fermes wallonnes.

Bilan

Les enjeux alimentaires et agricoles sont prioritaires pour le Mouvement Réformateur. Le MR entend agir avec les agriculteurs face aux nombreux défis qui les attendent.

Notre agriculture se voit transformer par divers types de production qui répondent à l’évolution des demandes des consommateurs. Pour le MR, la qualité de notre production agro-alimentaire doit être conciliable avec des revenus adéquats pour les producteurs.

La concurrence internationale est toujours plus intense, l’extrême volatilité des prix et la hausse des prix des matières premières confrontent le monde agricole à la mondialisation.

Au MR, nous soutenons l’agriculture de type familial, respectueuse de l’environnement, innovante et moderne. L’agriculture wallonne est multiple, tournée vers les enjeux d’avenir qui mobilisent actuellement notre société. Notre agriculture est multifonctionnelle, multiforme et elle est créative !

Au niveau européen, nous nous battons pour que le secteur agricole et les emplois durables qui le constituent soit respecté à sa juste valeur.

L’agriculture constitue un pilier majeur du développement durable et de la sauvegarde de notre autonomie alimentaire. Il est nécessaire d’accompagner les acteurs du monde agricole qui sont des acteurs indispensables à  l’évolution sociétale. Nous sommes à leurs côtés !

Retour au programme