Actuellement, les mamans indépendantes ont droit à 105 titres-services gratuits. Elles bénéficient ainsi d’une aide aux tâches ménagères quand elles reprennent leur activité. Leur congé de maternité est en effet plus court que celui des mamans salariées ou fonctionnaires. Mais en cas d’adoption, les indépendantes ne bénéficiaient pas de cet avantage.

105 titres-services pour les mamans indépendantes

Cela va bientôt changer. En cas d’adoption d’un enfant, les indépendantes recevront 105 titres services gratuits, soit 945 euros. Cela leur permettra de bénéficier d’une aide pour le ménage durant la période qui suit l’arrivée de l’enfant dans la famille.

C’est une mesure qui rétablit l’égalité entre les indépendantes. En effet, les mamans qui adoptent auront désormais les mêmes droits que les autres mamans indépendantes.

Pourquoi donner des titres-services en cas d’adoption ?

L’octroi de titres-services aux indépendantes se justifie en fin de congé de maternité. En effet, les indépendantes n’ont pas les mêmes avantages que les autres. Leur congé de maternité est plus court. Aujourd’hui, il est de 12 semaines. Ce congé de maternité est plus long grâce au gouvernement fédéral actuel. Avant, c’était 8 semaines.  Mais les salariées ont 15 semaines de congé de maternité.

Grâce aux titres-services reçus, les indépendantes bénéficient d’un soutien pour les tâches ménagères, quand elles reprennent le travail. Ce type de soutien convient mieux aux indépendantes. En effet, souvent, elles ne peuvent pas se permettre de prolonger leur congé. Prolonger son congé, cela signifie arrêter son activité… et donc ne plus avoir de revenus !

Le MR soutient l’entrepreneuriat féminin

La députée fédérale MR Caroline Cassart vient de déposer une proposition de loi à ce sujet. Le ministre des Indépendants Denis Ducarme (MR) soutient la députée et le projet.

« C’est un coup de pouce équitable », estime le ministre. « Aujourd’hui, avoir un enfant revêt parfois des réalités très différentes pour les parents dans leur vie quotidienne », précise Denis Ducarme. « On peut avoir un enfant biologique ou l’adopter. Mais il est essentiel que le niveau politique soit à l’écoute de ces différentes réalités. Les parents adoptants indépendants doivent donc pouvoir bénéficier des mêmes 105 titres-services, comme les parents indépendants biologiques. »

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Découvrez les actes de notre congrès « Entrepreneuriat-Diversité ».

Entrepreneuriat – Les indépendantes mieux soutenues

Découvrez les actes de notre congrès « Entrepreneuriat-Diversité ».

Indépendants & PME

Famille

 

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir