23.03.2012 Il y a : 3 yrs

Journée de la procrastination: le MR salue les Gouvernements wallon et bruxellois qui donnent un sens à cette journéei

Ce dimanche 25 mars c'est la Journée de la Procrastination ou de l'art de reporter au lendemain ce qui peut être fait aujourd'hui (ou par un autre encore après-demain).

Le Mouvement Réformateur tient à saluer l'engouement des Gouvernements wallon et bruxellois à s'inscrire dans cette logique de fonctionnement. En effet, beaucoup de promesses, d'engagements pris ne se sont jamais concrétisés. De nombreux dossiers semblent reportés à demain. C'est dommage car pour certaines politiques, c'est aujourd'hui que le citoyen a besoin d'action!

PROCRASTINATION:


REGION WALLONE

Energie :
- Transposition du « 3ème paquet » énergie. Retard de la Wallonie depuis mars 2011. A cela s'ajoute les menaces de la Commission européenne quant à la transposition partielle et tardive de la Directive PEB.
- Quotas d'énergie verte post-2012. On est toujours dans l'attente de la fixation définitive des quotas wallons d'énergie renouvelable 2013-2020. Les annonces se suivent… En attendant, le secteur sous-investit.

Contrats de gestion des TEC: Les précédents contrats de gestion sont périmés depuis fin 2010. On attend toujours l'atterrissage des discussions. Dans l'attente, les TEC additionnent les « plans d'économie ». On vit au jour le jour en supprimant çà et là des lignes et dessertes. La situation vient d'être dénoncée par la Cour des comptes dans son dernier cahier d'observations remis fin décembre 2011.

Fonction publique régionale:
Depuis juin et juillet 2008, de nombreux postes à mandats au SPW et au sein des OIP sont déclarés vacants. Les procédures de sélection ont été finalisées par le Selor en mars 2009, les lauréats pour quelques directions générales ont été auditionnés en septembre 2010 et depuis, on attend que le Gouvernement prenne attitude. Dans un premier temps, la volonté du Gouvernement était de désigner un mandataire pour ces différentes fonctions. Mais par la suite, sa position a évolué, du moins pour l'essentiel des postes soumis à mandat. Depuis deux ans, une dizaine de postes de directeur général au SPW et au sein des OIP sont sans titulaires nommés et ne le seront pas avant 2014.

Travaux publics:
Le sous-investissement chronique dans les routes wallonnes est dramatique et inconvenant pour une Région comme la nôtre dont l'excellente situation géographique en Europe en fait une zone de passage convoitée.
Le Ministre a promis le début des chantiers pour 2011 mais très peu d'entre eux ont été portés à l'adjudication l'an dernier. Les chantiers qui se sont déroulés en 2011 sont en fait ceux prévus depuis longue date ;

Economie:- Le PIB/hab reste très faible (84% moyenne européenne, 75% moyenne UE15, Hainaut est à 68,5%...) et est inférieur à celui des autres régions comparables (les RETI). La part du PIB belge dans le total belge reste inférieure à 24%.... 
- L'esprit d'entreprendre et le taux d'entrepreneuriat (qui semble s'améliorer toutefois selon la dernière étude « GEM » – qui ne donnait toutefois que les résultats au niveau belge) restent trop faibles (parmi les plus faibles d'Europe), 

Commun:

Parcours d'intégration: Annoncé en grandes pompes depuis 2009, relancé par des effets d'annonce dans les 2 régions mais concrètement rien !
Parc de logement public :

En Wallonie: 32.500 familles restent en attente (102.000 logements au total), mais à peine 7000 logements sont programmés sur la législature et à peine plus de 1400 financés d'après l'Union des Villes et Communes de Wallonie. Au-delà, il n'y a pas de prise en compte suffisante des défis démographiques qui attendent la Wallonie : 200.000 logements à créer d'ici 2030…
Bruxelles :
Accord prévoit : « Concrétiser le droit au logement » (Chapitre 2)
? Le parc locatif : +/- 40 000 logements sociaux en RBC mais 30 000 ménages restent sur liste d'attente (Idem depuis 5 ans)

BRUXELLES:  

Gestion boom démographique
On en parle depuis des années, après les appels du MR (dès 2009). Rien n'a été anticipé et on doit aujourd'hui parer aux plus urgents. Et pourtant Accord prévoit "Anticiper le défi démographique et assurer le vivre ensemble dans une ville de diversité."Accord majorité prévoit aussi: «répondent aux enjeux de l'accroissement prévisible de population : logements, équipements (crèches, écoles, espaces verts, terrains de sport...)… "

Pourtant :

Manque de places de crèches :
o Augmentation des besoins dans les 10 prochaines années, la population des moins de 3 ans va croître à Bruxelles de +/- 20%.
o Or aujourd'hui, le taux de couverture moyen pour RBC (calculant le nombre de places par rapport aux enfants de 0-3 ans ) : 23% (vs. 26% en Communauté Française).
- Manques de places de scolariastion : une pénurie de plusieurs milliers qui obligent la région à construire des classes  provisoires
- Manques de logements (cf. points communs)

Emploi pour les Jeunes
- Accord prévoit : « Emploi : donner sa chance à tous » et pourtant
- Constat : 2007 et 2011, le nombre de chômeurs a encore augmenté de 5.114 personnes, soit 7 %.
- La majorité s'était engagée à  « Développement de l'offre de stages pour jeunes en entreprises chez ACTIRIS » et toujours rien
- La majorité s'était engagée à  « Mécanismes de soutien à l'embauche des Bruxellois au sein des pouvoirs publics en collaboration avec le SELOR » et pourtant rien ;

Mobilité :
- Accord prévoit : « Des transports en commun dignes d'une capitale » et pourtant aucun investissement ne prévoit pour de nouveaux métros Schaerbeek, Uccle…
- Accord prévoit : « diminution du trafic de 20% » et toujours rien…

Economie:

- Accord prévoit la « Création de l'Agence régionale du commerce » et pourtant toujours rien ;
- La majorité s'était engagée à   « Création d'une plateforme de soutien aux industries culturelles et audiovisuelles avec un "carnet de bord 2010-2020" » et toujours rien ;

 


 
 
Simplification administrative

Le Député Philippe PIVIN précise, pour...


en savoir plus

Grève nationale-accueil des élèves

La Ministre fait des promesses aux...


en savoir plus