21.06.2012 Il y a : 2 yrs

Décret armes: Pierre-Yves Jeholet dénonce les marchandages néfastes à l'emploi au sein de la majorité PS-CDH-Ecolo

Le Parlement wallon a approuvé mercredi en séance plénière le projet de décret qui réforme la procédure d'octroi des licences d'exportation d'armes. La majorité a voté en faveur du texte.

Le MR a voté contre. 

Par la voix de Pierre-Yves Jeholet, le groupe MR du Parlement wallon a vivement critiqué  le projet de décret relatif à l'importation, à l'exportation, au transit et au transfert d'armes civiles et de produits liés à la Défense, un projet qui fait planer de lourdes menaces sur l'emploi du secteur.

"Nous sommes tous favorables à un équilibre entre l'éthique et le développement économique mais, ici, on risque de mettre à mal, à travers certaines mesures, la compétitivité de nos entreprises avec toutes les conséquences que cela pourra avoir. C'est cela qui importe aujourd'hui, mais j'ai l'impression que le gouvernement se donne des pouvoirs spéciaux dans un dossier qui est aussi délicat, qui a suscité autant de vagues et de remous au sein du gouvernement et de la majorité PS-CDh-Ecolo," a critiqué Pierre-Yves Jeholet.

Qui rappelle que le secteur de la Défense et de l'Armement, ce sont une trentaine d'entreprises en Wallonie, soit 15.000 emplois dont 5.000 emplois directs.

Le Député réformateur a dénoncé le petit jeu des équilibres pernicieux au sein de la majorité Olivier:

"Appelons un chat un chat. Je pense qu'il y a des parlementaires qui l'ont compris aujourd'hui: c'est un marchandage Ecolo dans le cadre de la Déclaration de politique régionale. C'est une exigence d'un partenaire de la majorité. C'est cela le contexte politique, mais avec les retombées que je crains sur le volet économique et la compétitivité de nos entreprises dans un secteur difficile, hyper concurrentiel et dans le contexte économique que l'on connaît."

Se voulant constructif, le MR a déposé de nombreux amendements dont plusieurs ont été acceptés. Toutefois, Pierre-Yves Jeholet a regretté cette volonté de l'Olivier de vouloir aller au-delà des directives européennes:

"Je me souviens d'une directive anti-tabac qui a eu conséquences désastreuses sur le circuit de Spa-Francorchamps et son activité. On l'a payé très cher. Je pense qu'il ne faut pas toujours vouloir être plus catholique que le Pape."

Dès lors, le MR a refusé de voter ce projet.


 
 
Simplification administrative

Le Député Philippe PIVIN précise, pour...


en savoir plus

Grève nationale-accueil des élèves

La Ministre fait des promesses aux...


en savoir plus