27.05.2012 Il y a : 2 yrs

Le MR préconise le covoiturage scolaire pour réduire les encombrements et la pollution

Les Députées libérales bruxelloises Françoise Schepmans et Viviane Teitelbaum ont déposé une proposition d'ordonnance qui a pour but de créer un incitant fiscal favorisant le covoiturage pour les écoliers et les étudiants afin de réduire les encombrements et la pollution dans et autour de Bruxelles.

Car le nombre d'élèves qui se déplacent chaque jour pour aller à l'école en Région de Bruxelles-Capitale est de 250.000.

Ce qui contribue lourdement aux embouteillages. Le groupe MR du Parlement bruxellois propose donc la mise en place d'un incitant fiscal pour limiter ces déplacements scolaires.

Concrètement, les ménages qui feraient le choix du covoiturage pourraient alors bénéficier d'une réduction de la taxe de circulation de 10 %, 20 % et 30 % selon que le transport concerne un, deux, trois enfants (ou plus encore…) à charge d'un autre ménage.

Favoriser le covoiturage scolaire peut contribuer à réduire le trafic dans et autour de Bruxelles, affirme le MR.

"60 % des habitants utilisent de préférence la voiture pour leur mobilité quotidienne, majoritairement inférieure à cinq kilomètres de distance. Et cette liberté de vie intègre évidemment le transport des enfants (35 % à 40 % des élèves). Face à cette problématique, il existe une variable intéressante qui est celle du volume général d'occupation des véhicules (taux d'occupation moyen de 1,22 personne). A savoir que bon nombre de ces derniers ne sont pas remplis lors des déplacements domicile-école et qu'il reste donc des places susceptibles d'être utilisées dans le cadre du covoiturage," explique la proposition de Françoise Schepmans et Viviane Teiltelbaum.

Pour obtenir l'avantage fiscal, au cas où l'ordonnance serait adoptée par le Parlement il faudra effectuer une petite formalité:"

La réduction fiscale ne sera accordée qu'après la soumission d'une attestation fournie par un établissement scolaire (ou une association de parents d'un établissement scolaire), accompagnée par une déclaration sur l'honneur du redevable de la taxe, qui organise le covoiturage des élèves dans le cadre d'un plan de déplacements scolaires," précisent Françoise Schepmans et Viviane Teiltelbaum.


 
 
Succès de foule à l’apéro MR de Libramont

Ce dimanche, le MR s'est mobilisé lors...


en savoir plus

Une politique qui encourage le sport.

Ce matin, Alain Courtois était l'invité...


en savoir plus

N'attendons pas 500 jours pour un gouvernement

Ce matin, Damien Thiery était l'invité...


en savoir plus