23.06.2012 Il y a : 2 yrs

Sabine Laruelle: Une baisse de charges pour créer 10.000 emplois dans les PME

La Ministre MR des Classes moyennes, Sabine Laruelle, propose de porter de 1.000 à 1.500 euros la réduction de cotisations patronales sur le premier emploi créé par une PME.

Les réductions sur les 2e et 3e emplois créés seront, elles, doublées durant la première année, a-t-elle déclaré dans des interviews parus samedi dans L'Echo et L'Avenir.

Si 2% des indépendants et des PME utilisent la mesure, cela permettra de créer 10.000 emplois, a expliqué Sabine Laruelle.

Le coût net de la mesure, qui devrait être anticipée au dernier trimestre de cette année, est évalué à 45 millions d'euros.

Cette mesure s'inscrit dans le cadre du plan de relance du gouvernement pour les PME, qui en compte 12 autres, et qui doit être présenté autour du 21 juillet.

La mesure principale, qui figure dans l'accord de gouvernement, est une baisse de cotisations sur les trois premières embauches dans les petites entreprises.

"Vous savez, quand vous travaillez seul et que vous devez engager votre premier ouvrier ou employé, il faut quasi doubler votre chiffre d'affaires du jour au lendemain. Donc, on va aider vraiment ces situations très spécifiques. On le dit. Si 2% des entreprises, des indépendants adhèrent à cette mesure, cela créera plus de 10.000 emplois," a expliqué Sabine Laruelle

Une façon de démontrer que notre exécutif s'occupe bel et bien de la relance de notre pays. D'après Sabine Laruelle, le gouvernement y travaille "activement".

"On a eu des premiers contacts avec les régions parce qu'un certain nombre de compétences sont un peu réparties entre le fédéral et les régions. Et donc on y sera. Le vote s'est passé et à la Chambre et au Sénat et maintenant il faut switcher les dossiers et donc, on espère que pour mi-juillet, tout sera voté et le plan de relance sera sur la table et approuvé."

La Ministre prévoit aussi des mesures pour faciliter l'accès au crédit et rééquilibrer les relations entre les banques et les PME.

Ainsi, les banques seront obligées de motiver leurs éventuels refus de crédit. Les indépendants et les PME pourront de leur côté changer plus facilement de banque.

"Les banques doivent retrouver le goût du risque, non pas pour des produits sophistiqués, mais pour les entreprises près de chez elles," a encore dit Sabine Laruelle.

Les autres mesures pour les PME seront présentées en juillet.

 


 
 
MRMAGtv 28'
16/10/2014–04/11/2014 MRMAGtv 28'

MRMAGtv 10'
07/11/2014–10/11/2014 MRMAGtv 10'

MRMAGtv 28'
07/12/2014–16/12/2014 MRMAGtv 28'

MRMAGtv 10'
12/12/2014–15/12/2014 MRMAGtv 10'