Économie & FiscalitéEmploiIndépendants & PME

Begov : Un accord ambitieux, un gouvernement qui tient ses promesses

Par 16 octobre 2015 Pas de commentaire

Le président du MR Olivier Chastel est très satisfait de l’accord conclu au sein du gouvernement fédéral au sujet de la réforme fiscale.

Deux grandes priorités

« Le MR y retrouve ses deux grandes priorité. La baisse des charges pesant sur le travail pour près de 3 milliards et l’augmentation du pouvoir d’achat des travailleurs pour plus de 4 milliards d’euros ». Il était très important que cette baisse des charges patronales (de 33 à 25%) ne soit pas que linéaire. Elle doit mettre l’accent sur les bas salaires. Olivier Chastel souligne : « Des secteurs créateurs d’emplois peu qualifiés et non-délocalisables, comme l’horeca, la grande distribution, le nettoyage ou la construction bénéficieront particulièrement de cette baisse de charges, comme le souhaitait le MR ». Cela démontre à nouveau la priorité de ce gouvernement. Cest de préserver les emplois existants et d’en créer de nouveaux.

Pour Olivier Chastel, il est aussi essentiel que les PME et les indépendants soient soutenus. Et cela essentiellement dans le cadre de cette réforme fiscale. Le président du MR se réjouit : « En supprimant complètement les charges sociales pour le premier emploi qu’ils créent, en soutenant leurs projets d’investissement via une meilleure déductibilité, en réduisant les cotisations sociales qu’ils versent, le gouvernement les encourage à développer leur activité et renforce leur pouvoir d’achat ».

Promesse tenue

Enfin, l’été dernier, le gouvernement s’était engagé à augmenter le revenu mensuel net des travailleurs. Il s’agissait surtout celui des bas et moyens salaires qui bénéficieront de 100 euros supplémentaires. Olivier Chastel constate que « La promesse est tenue ».

Pour atteindre cet objectif d’ici 2019, au-delà de l’une première décision visant l’augmentation de la déductibilité des frais forfaitaires effective depuis le 1er janvier 2015, le gouvernement a mixé différentes mesures. Notons par exemple une nouvelle augmentation des frais forfaitaires ou l’augmentation de la quotité exemptée d’impôts. La suppression de la tranche d’imposition à 30 % et l’adaptation de celle à 45% est également présente. Le président du MR précise : « Le MR y voit un signal clair pour encourager les travailleurs et soutenir l’économie. Ce gain de salaire net compensera largement l’impact de la hausse de la TVA sur l’électricité ou de l’augmentation des accises ciblant des comportements polluants ou nocifs pour la santé ».

Pour le président du MR, cet accord ambitieux est la preuve que le gouvernement travaille dans l’intérêt de chacun. Son objectif est de favoriser la création d’emplois et donc sauvegarder notre sécurité sociale.