Simplifier les structures publiques pour les rendre plus efficaces, cela permet aussi de faire des économies et de réduire les mandats. En Wallonie, la rationalisation des outils économiques permettra de supprimer les postes de 194 administrateurs wallons. C’est près de 50% des administrateurs existants dans ces structures.

Publifin, le point de départ

Le séisme Publifin a eu de nombreuses répercussions. Cette affaire a mis au jour de nombreux autres dysfonctionnements dans les structures publiques wallonnes. Trop d’administrateurs, des rémunérations importantes et fixes, des administrateurs payés même en cas d’absence en conseil d’administration, trop de structures publiques, etc.

Une autre répercussion est la fin du gouvernement wallon PS-cdH. En juin 2017, Benoit Lutgen, le président du parti humaniste, décide de divorcer des socialistes. Le gouvernement n’est plus. Ensuite, en juillet 2017, un nouveau gouvernement reprend les rênes de la Wallonie. La coalition est, cette fois-ci, MR-cdH.

Un accord de gouvernement appliqué

Le MR réclamait depuis longtemps un sursaut de bonne gouvernance en Wallonie. Dans l’opposition, pendant plus de dix ans, le Mouvement Réformateur a réclamé une simplification des structures. Maintenant qu’il est de retour au pouvoir, le MR s’est appliqué à rédiger un accord de gouvernement faisant la part belle à la bonne gouvernance. Rationalisation des structures publiques, diminution du nombre d’administrateurs, une transparence plus importante, etc. Les objectifs étaient clairs.

A peine quelques mois plus tard, le volet bonne gouvernance de l’accord de gouvernement se transforme en actes concrets.

Rationalisation des structures publiques

Sowalfin, Sofipôle, Fiwapac, AEI,… Toutes ces structures, et bien d’autres, sont ce qu’on appelle des outils financiers. Elles sont à disposition de la Région wallonne pour mener à bien ses politiques.

Par ailleurs, bien qu’elles aient un objectif noble et important, il était grand temps de simplifier et rationaliser ces structures. Le Ministre MR de l’Economie Pierre-Yves Jeholet peut donc concrétiser aujourd’hui ce qu’il a longtemps réclamé quand il était dans l’opposition. Il a fait adopter sa réforme de simplification par le gouvernement wallon. Celle-ci vise notamment les outils économiques wallons et leur pléthore d’administrateurs.

Cette réforme fait chuter drastiquement le nombre d’administrateurs wallons… 194 postes d’administrateurs seront supprimés. Par ailleurs, il y aura également la suppression de 2 postes de directeurs. Toute une série de petites structures vont disparaître.

Pour Pierre-Yves Jeholet “la réforme s’articule autour de 2 pôles. Un premier pour l’investissement, le financement des entreprises et l’animation économique. Un deuxième pour les entreprises en restructuration, en incluant l’assainissement des sites. L’objectif de la réforme est clair : faire plus et mieux avec les moyens attribués”.